Fermer

Quelles sont les étapes d’un achat immobilier ?

Mis à jour le 1 octobre 2021
Mis à jour le 1 octobre 2021

L’acquisition d’un logement est souvent le projet d’une vie. Si vous n’avez jamais acheté d’appartement ou de maison, cela peut être particulièrement stressant. Pour vous accompagner durant cette période décisive nous avons listé ci-dessous les principales étapes d’un achat immobilier. Ces 7 étapes sont la clé pour réussir son achat immobilier.

Comment se déroule un achat immobilier ?

Retrouvez ci-dessous les étapes à suivre pour réaliser votre achat immobilier.

1. Définir son projet immobilier

Faire l’acquisition d’un logement est un projet important et de longue haleine. Les étapes d’un achat immobilier sont nombreuses et peuvent s’étirer sur plusieurs mois. De plus, vous allez vous endetter sur 15 à 25 ans, une durée importante, il convient donc de prendre des précautions et ne pas se précipiter dans vos démarches. La première chose à faire est de définir clairement votre projet d’achat. S’agit-il d’un achat de résidence principale ou d’un investissement locatif ? Quelle est la surface envisagée ? Souhaitez-vous impérativement un parking, un jardin... ?

Dans le cas d’achat immobilier neuf, la procédure est assez différente. Vous allez pouvoir contacter directement le promoteur. Comme le bien n’est pas encore construit, il faut se projeter grâce aux images de synthèse, aux vidéos et aux plaquettes commerciales. L’achat d’un bien se fait ensuite  VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement).

2. Déterminer son budget d'achat

calculette financement

Quel est votre budget d’achat ? C’est la question primordiale qui va déterminer toutes les étapes suivantes. Vous devez évaluer avec précision vos ressources actuelles et vous projeter sur une longue période.
Votre emprunt immobilier va durer entre 15 et 25 ans en moyenne, une durée conséquente qui implique une certaine stabilité professionnelle. Plusieurs simulateurs existent pour déterminer votre capacité d’emprunt de remboursement en fonction de vos revenus.

Pensez aussi aux frais de notaire de l’ordre de 7 à 8 % pour un logement ancien et aux éventuels coûts des travaux de remise en état. C’est ce qui va vous permettre d’estimer votre budget global.

3. Trouver son futur chez soi

Quel type de bien souhaitez-vous acquérir ? Un appartement ou une maison ? En centre-ville, à la campagne, proche des transports en commun, etc. Votre situation professionnelle va-t-elle évoluer prochainement ? Comptez-vous avoir des enfants ? Autant de questions que vous devez avoir à l’esprit quand vous menez vos recherches car un achat immobilier s’envisage sur le long terme.

quartier

Le type de quartier

commerces

Les commerces et services

espaces verts

Les espaces verts et parcs

gare

La qualité du réseau de transport

Si vous souhaitez avoir une vision précise du marché immobilier et de ses tendances, consultez les nombreuses la presse spécialisée et les études sur le sujet (par exemple celles crées par les Notaires de France) ou renseignez vous auprès d’un professionnel du secteur.

Ensuite, il vous reste deux options : parcourir les annonces ou vous adresser directement à une agence immobilière. Par sa connaissance du marché et du secteur, un agent immobilier peut vous faire gagner un temps précieux et vous accompagner lors de vos différentes démarches.

 

4. Faire une offre d'achat immobilier

Ça y est vous avez eu le coup de cœur sur un bien ! Vous allez maintenant pouvoir formuler une offre d’achat. Une offre d’achat est une proposition de prix d’achat écrite adressée par l’acheteur au vendeur. Ce type de document doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires comme le délai de validité de l’offre, généralement entre 1 et 2 semaines. Le vendeur peut alors accepter l’offre, la refuser ou faire une contre-proposition.

offre achat immobilier

Si le vendeur accepte l’offre d’achat, les négociations pour la vente du bien passent à l’étape suivante. Pour l’acheteur, cela signifie que lorsque l’offre d’achat est acceptée, il doit s’engager à acheter le bien.

5. Signer le compromis de vente

compromis-de-vente

Signer le compromis de vente est la forme plus courante pour sceller une vente.
Il est généralement signé en présence des deux parties ainsi que du notaire ou de l’agent immobilier, cela n’est pas obligatoire mais conseillé.
Avec le compromis de vente, le vendeur s’engage à vendre son bien et l’acheteur s’engage en retour à l’acheter à un prix déterminé.

Le vendeur remet à l’acheteur le dossier de vente qui comprend les différents diagnostics immobiliers obligatoires (diagnostic plomb, diagnostic amiante…) et s’il y a lieu les informations sur la copropriété.

La signature du compromis de vente va de pair avec le versement d’une somme représentant entre 5 et 10 % du prix de vente, c’est le dépôt de garantie. Cet avant-contrat comprend notamment des conditions suspensives, il en existe différentes comme l’obtention d’un prêt immobilier, le respect des règles d’urbanisme, la présence de servitudes...  Il existe aussi un délai de réflexion légal de rétractation de 10 jours permettant à l’acheteur de récupérer son versement initial.

Avec une promesse de vente, le vendeur s’engage à réserver le bien au profit de l’acheteur pendant 2 à 3 mois. En échange, l’acheteur doit verser une indemnité pour l’immobilisation immobilière, entre 5 et 10 % de la valeur du bien. L’indemnité est déduite du montant total à payer par l’acheteur si la vente se réalise sinon le vendeur est autorisé à conserver l’indemnité.

La promesse de vente comprend aussi des conditions suspensives comme l’obtention d’un prêt immobilier ou l’apparition de servitudes, qui permettent à l’acheteur de récupérer son indemnité.
 

6. Financer votre achat

Après la signature de l’avant-vente, vous disposez de 45 à 60 jours pour trouver l'offre de prêt immobilier qui vous conviendra. Vous pouvez solliciter votre banque ainsi que différents établissements bancaires ou un courtier. Ce dernier sera en mesure de consulter plusieurs banques pour vous proposer le taux d’intérêt le plus intéressant et vous accompagnera jusqu’à l’acte de vente.

Dans tous les cas, faites jouer la concurrence que ce soit pour obtenir un meilleur taux d’intérêt ou pour diminuer le coût des assurances sur votre prêt. À noter qu’en fonction de votre situation, vous pouvez profiter de plusieurs aides et prêts avantageux pour faciliter votre achat immobilier (prêt à taux zéro, épargne logement, prêt accession sociale…). Une fois l’établissement bancaire sélectionné, ce dernier vous fait parvenir une offre de prêt. Vous disposez d’un délai légal de 10 jours pour l’accepter ou le refuser.

Découvrir notre service de courtage

 

7. La signature de l’acte de vente

L’acte de vente se fait en présence du notaire au sein de l’étude. Vous pouvez choisir le notaire du vendeur pour procéder à l’acte de vente ou bien prendre un notaire de votre côté. Dans ce cas, la signature de vente se fait en présence des deux notaires (les frais ne seront pas plus élevés pour autant).

Le notaire effectue la lecture de l’acte qui doit être conforme au compromis ou à la promesse de vente. Après la signature du nouveau titre de propriété et le paiement complet du bien immobilier, vous récupérez les clés de votre nouveau chez-vous. Vous réglez également différents frais comme les frais de notaire, le prorata des charges de copropriété ainsi que la taxe foncière.
 

 

À lire également sur le sujet :

 

Besoin d'un conseil ?

Un conseiller vous recontactera pour apporter une réponse personnalisée à votre projet

Besoin d'un conseil ?