Fermer

Isolation et RT 2012

Mis à jour le 2 mars 2020
Mis à jour le 2 mars 2020

La question de l’isolation des bâtiments est au cœur de la norme RT 2012 qui entend réduire la consommation énergétique des immeubles neufs tout en assurant un excellent confort de vie aux habitants. 

Une isolation optimale avec la RT 2012

Émission de gaz à effet de serre, consommation énergétique élevée…, une mauvaise isolation dans un bâtiment est un problème majeur. D’abord pour l’habitant qui voit sa facture grimper en flèche, mais aussi pour l’environnement, du fait de la dépense en énergie supplémentaire pour chauffer ou refroidir un bien immobilier mal isolé.

C’est pour en finir avec ces « passoires thermiques » comme on les appelle que la Réglementation Thermique 2012 a été mise en place. La question de l’isolation des bâtiments est au cœur de cette nouvelle norme qui entend réduire la consommation énergétique des immeubles neufs tout en assurant un excellent confort de vie aux habitants.

« L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas » explique la Directive Européenne sur l'Efficacité Énergétique (EED). Pour éviter les dépenses énergétiques inutiles dans les nouvelles constructions, la question de l’isolation s’avère donc centrale.

Pourquoi est-il important de bien isoler un logement ?

Selon l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), plusieurs caractéristiques d’un logement peuvent rendre ce dernier inconfortable pour les habitants en cas de mauvaise isolation. Les parois, les murs mal ou non isolés demeurent froids en hiver, ils « aspirent la chaleur », pour le résident cela se traduit par un ressenti négatif.

C’est aussi le cas lorsqu’il y a de nombreuses infiltrations d’air, les mouvements d’air pour un habitant sont synonymes de gêne tout comme une humidité supérieure à 60 % (le taux idéal est entre 35 et 65 %).

RT 2012 isolation

 

La réglementation thermique 2012 doit ainsi assurer à l’habitant :

  • Un confort de vie grâce à la suppression des parois froides et à l’uniformisation de la température dans une pièce.
  • Des économies d’énergie en limitant les pertes de chaleur. 
  • Un entretien moindre . Si le logement bénéficie d’une ventilation efficace, les dégradations liées à l’humidité seront limitées. Pour le résident, cela signifie moins de travaux et une meilleure résistance de l’habitat dans le temps.
  • Une valeur sur le marché immobilier plus importante qui s’observe avec le Diagnostic de performance énergétique (DPE). Une habitation bénéficiant de la RT 2012 obtient obligatoirement un excellent résultat DPE, sa valeur locative ou marchande est ainsi plus élevée. 

 

Découvrir le guide pratique et les conseils de l’ADEME pour bien isoler son logement.

Les pertes de chaleur dans une maison ne sont pas identiques sur toutes les parois. L’air chaud monte, c’est donc la toiture ou les combles qui sont les plus exposés à une déperdition thermique.

Voici la répartition des pertes de chaleur pour une maison construire avant les dernières réglementations thermiques d’après l’ADEME :

  • Toit de 25 à 30 %
  • Fenêtres de 10 à 15 %
  • Murs de 20 à 25 %
  • Ponts thermiques de 5 à 10 %
  • Planchers de 7 à 10 %
  • Renouvellement de l’air et fuites de 20 à 25 %

Comment fonctionne la norme RT 2012 ?

refus-pret-immobilier

L’isolation, c’est ce qui protège un bâtiment de l’extérieur aussi bien au niveau thermique que phonique. Actuellement, la norme RT 2012 repose sur trois exigences de résultat qui sont :

  • L’efficacité énergétique du bâtiment . Tous les bâtiments neufs doivent prendre en compte dans leur conception différents facteurs externes (l’orientation, l’exposition au vent, au soleil) : ce sont les besoins bioclimatiques (BBIO). Il est ainsi recommandé pour les nouveaux logements de privilégier une exposition des façades au sud afin d’avoir un apport de chaleur idéal l’hiver.

 

  • La consommation d’énergie . La consommation énergétique d’un bâtiment (CEP) ne doit pas dépasser les 50 kilowatts heures d'énergie primaire* par mètre carré et par an contre 150 kWh/m² pour l’ancienne norme RT 2005. Ce nouveau seuil, beaucoup plus exigeant, peut être amené à différer selon les territoires et les zones climatiques. La RT 2012 ne préconise pas de matériaux spécifiques au niveau de l’isolation, ce qui importe, c’est la résistance thermique qu’apporte l’isolant.

 

  • Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés . Il également impératif de limiter les « surchauffes » l’été dans les logements.  La température intérieure doit rester inférieure à une température de référence au cours des 5 jours les plus chauds de l’année. Pour cela, il est impératif d’avoir une excellente inertie thermique et donc une isolation adéquate.

* L’énergie primaire est la consommation nécessaire à la production de l’énergie finale, elle cumule : la production, la transformation et le transport d’énergie.

Isolation et RT 2012, les points essentiels

maison rt2012 isolation

L’isolation des parois

À la différence de la RT 2005, la RT 2012 n’impose pas d’isolation minimale des parois. La RT 2012 s’attache à la performance énergétique globale du bâtiment. Chaque bâtiment étant unique, par sa localisation géographique, son orientation (soleil, vent), l’isolation se fait donc au cas par cas en fonction des conditions initiales de chaque projet immobilier.

La résistance thermique R est la capacité d’un matériau à résister au passage du froid ou de la chaleur. Cette résistance est exprimée m².K/W. Plus R est grand, plus la résistance de l’isolant est importante. La résistance thermique d’une paroi doit ainsi être égale ou supérieure au minimal défini dans la zone climatique.

En savoir plus

Lutter contre les ponts thermiques

Autrement appelé nœud constructif, un pont thermique est un point faible dans la structure du bâti (façade, toit, sol). Il résulte d’une modification dans la géométrie de l’immeuble ou de la maison (les raccords entre les planchers, les murs, les plafonds…), d’un changement de matériaux ou simplement de l’utilisation de mauvais isolants. Les ponts thermiques sont des zones importantes de déperdition de chaleur.

Selon l’ADEME, les principaux ponts thermiques dans les habitations se retrouvent :

  • Entre la toiture et les murs
  • Entre les murs et les menuiseries des fenêtres
  • Entre le plancher et les murs
  • Entre un balcon et le mur
  • Au niveau des montants des ossatures, des chevrons des points de fixation…

 

Au sein de la réglementation thermique 2012, la diminution des ponts thermiques fait partie des obligations de moyens. La RT 2012 instaure ainsi des seuils à ne pas dépasser au niveau de la transmission thermique entre les planchers, les murs extérieurs et intérieurs. Afin de limiter les ponts thermiques, de multiples mécanismes sont actuellement utilisées (rupteur thermique, isolation continue…). L’utilisation d’une isolation par l’extérieur se révèle être la meilleure solution pour accroître la performance énergétique des constructions neuves.

Améliorer l’étanchéité de l’air

La RT 2012 entend lutter contre la perméabilité à l’air des bâtiments. Par perméabilité de l’air il faut comprendre, toutes les fuites, les infiltrations d’air dans l’enveloppe du bâti, tout ce qui fait que l’air sort ou entre de manière non contrôlée. Ces déperditions sont l’une des principales causes d’un consommation énergétique excessive. Afin de mesurer la perméabilité à l’air, un coefficient a été instauré, il détermine le débit de fuite dans des conditions réglementaires précises.

Dans le cadre de la réglementation thermique 2012, les seuils de perméabilité à l’air suivants ont été établis.

0,6 m3/(h.m²) dans une maison individuelle

centre-ville

1 m3/(h.m²) dans un logement collectif

Améliorer la ventilation

La ventilation de l’habitat est tout aussi importante quand il est question d’isolation d’un logement neuf RT 2012. La cuisine, la salle de bain, ou même la respiration des habitants produisent de la vapeur d’eau. Cette humidité générée doit être évacuée efficacement pour éviter l’apparition de moisissures sur les murs, sur les papiers ou les peintures et contribuer à la dégradation du logement. Le renouvellement de l’air d’un bâtiment doit aussi permettre d’évacuer les polluants (composés volatils organiques, microbes…) et apporter l’oxygène nécessaire aux habitants.

En plus de la ventilation naturelle, tout logement RT 2012 doit être assisté d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC). La VMC peut être à simple flux ou à double fux. Cette solution, par son mode de fonctionnement, offre un excellent bilan thermique. La RT 2012 encourage également le développement de puits canadiens qui permettent de chauffer ou refroidir un intérieur grâce à la l’inertie thermique du sol.

Nos programmes neufs

 

La RT 2012 est, à tous points de vue, une norme ambitieuse en matière d’isolation du bâti. En assurant une meilleure conception des bâtiments, une meilleure isolation, en encourageant la lutte contre les ponts thermiques, la perméabilité à l’air des habitations, les immeubles et maisons construites depuis 2013 offrent d’excellentes performances énergétiques. Construits dans le respect de la norme RT 2012, les programmes immobiliers neufs Pichet sauront vous apporter toutes les garanties en matière de consommation énergétique et de confort. Un appartement neuf doté de la réglementation thermique 2012 offre une qualité de vie optimale que vous ressentez aussitôt.

À lire également sur le sujet :

Besoin d'un conseil ?

Un conseiller vous recontactera pour apporter une réponse personnalisée à votre projet

Besoin d'un conseil ?